ANTI BRA CORPORATION Index du Forum ANTI BRA CORPORATION
Forum du groupe ABC
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les bebetes guatemalteques et moi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ANTI BRA CORPORATION Index du Forum -> Carnets de route - Messages d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Perrine au Guatemala
Invité





MessagePosté le: Mar, 18 Avr 2006 2:03 am    Sujet du message: Les bebetes guatemalteques et moi Répondre en citant

Coucou tout le monde ! Me revoila !

Ca fait un peu plus d'une semaine que je n'ai pas ecrit, je sais. Mais non, ce n'est pas parce que je n'ai plus rien a raconter - au contraire !

J'ai eu quelques petits soucis de sante: une infection et des invites indesirables dans l'estomac, dont peut-etre mes amies les amibes (mais je ne suis pas sure de la traduction en francais). Pas de bol, c'etait pas un ver solitaire, donc ce n'est pas encore auourd'hui que je serai svelte !
J'ai ete un peu malade, mais heureusement, j'ai une prof adorable qui est comme une maman pour moi : elle m'a conduit chez son medecin (qui n'etait meme pas cher!) qui m'a prescrit un antibiotique et de jolies pilules de couleur a avaler chaque jour. Et depuis, tout va bien ! Donc y a pas de quoi s'inquieter. En plus, avec un peu de chance, mon estomac sera blinde jusqu'a la fin de mon voyage !
Le docteur a dit que j'avais attrape tout ca en me lavant les dents a l'eau du robinet, betement.
Et dire qu'au Perou j'avais bu un peu de l'eau de l'Amazone sans problemes !!! La vie est bizarre...

On peut donc dire que, d'une maniere generale, les petites betes guatemalteques m'aiment bien. Ya qu'a voir mes mains et mes bras surtout : je serais un bon sujet d'etude vivant sur les bebetes qui piquent. En effet, j'ai des piqures de toutes les tailles et de toutes les formes sur moi. J'ai beau m'asperger d'antimoustique, c'est toujours pas ca. Au moins, je suis moins devoree aujourd'hui que les premiers jours. Mais je trouve quand meme propfondement injuste que mon seul auriculaire comporte 9 piqures (alors qu'il n'est pas si grand que ca), et que les autres etudiants n'aient pas une seule piqure ! "C'est trop injuste", comme dirait l'autre canard.
Je ne sais pas si ca vient de la proprete relative des lieux... Parce qu'ils n'y a pas que les moustiques qui se repaissent de moi. Je l'ai fait remarquer a ma mama, qui a dit que ce n'etait pas grave. Evidemment, c'est pas elle qui se reveille chaque nuit avec des demangeaisons dignes de la varicelle ! Mes profs, eux, ont plutot suggere que ma mama change mes draps. Tres bonne idee, car depuis, j'ai droit a un drap de dessus (avant je n'avais que la couverture en laine). En effet, mes profs ont demande a ma mama de faire un peu le menage dans ma chambre, car c'etait pas normal de se faire piquer a ce point - et depuis, je n'ai plus "que" des piqures de moustiques.
Il faut donc que je vous explique comment ils font le menage au Guatemala (ma prof a confirme que c'etait traditionnel, et pas une exentricite de Marta): ils changent d'abord les draps (ou en mettent enfin, dans mon cas), puis ils passent le balai sur la porte et les murs, meme au-dessus du lit tout propre ! Ce qui fait donc que les toiles d'araignees et poussieres situees a mi-hauteur tombent directement sur les draps propres ! Vive le menage... Et precisons encore que ni l'eco-systeme des coins de la chambre ni celui du plafond n'ont jamais ete perturbes par la presence d'un balai ou d'un chiffon... Quel bonheur de vivre en Suisse ou en France quand on voit ca ! J'ai meme demande a faire mon menage moi-meme, mais Marta refuse categoriquement. M'enfin, j'ai plus que 2 semaines a vivre avec mes colocataires assoifes de mon sang... Et en attendant, je fais un bon sujet de conversation a l'ecole: j'ai l'impression d'etre une attraction du cirque Barnum, parfois. Au moins, ca genere des discussions, c'est deja ca.

En parlant de colocataires, j'en ai de nouveaux, mais bien mieux eleves. En effet, au debut de la semaine derniere, un etudiant suedois est venu habiter chez nous. (Jessica est partie de la maison car elle ne s'y plaisait pas, m'a dit Marta). Le Suedois s'appelle Magnus (c'est rigolo), a 24 ans, et ne restera a la maison que jusqu'a jeudi ou vendredi. Il est sympa, mais il est toujours dehors a boire des bieres. C'est pas comme ca qu'il va progresser en espagnol ! Et en attendant, c'est moi qui fait l'interprete espagnol-anglais entre lui et Marta. Je ne suis pas une interprete de premier choix, mais en general, j'arrive a tout traduire quand meme, donc je suis assez fiere de moi. :o)
Vendredi passe, c'est une japonaise qui est venue habiter a la maison avec nous. Elle s'appelle Chinami, a 29 ans, et parle un peu l'anglais. Elle est la pour 2 semaines seulement, et elle en aura bien besoin si elle veut un peu se debrouiller en espagnol. Je fais aussi l'interprete avec elle, mais c'est un peu plus dur, car son anglais n'est pas au point. Mais on se comprend. Je devrais me faire payer mes services de traductrice ! ;o)
Et samedi, enfin, un americain est venu agrandir notre petite famille: Ryan, 25 ans, parlant deja tres bien l'espagnol et ne vivant chez nous que le temps de voir 2 jours de fetes de la Semana Santa. D'ailleurs, il devrait deja etre parti a l'heure qu'il est. C'est dommage, parce que c'est le seul de la "famille" avec lequel je pouvais parler en espagnol.

Mais heureusement, il y a l'ecole pour parler. Quand j'etais malade, je suis quand meme allee a l'ecole chaque jour, ne serait-ce que pour voir ma prof qui est une amie et une maman pour moi (elle a 39 ans). C'etait chouette, car j'ai pu avancer un peu dans mon programme, tout en ayant des devoirs alleges ! Que du bonheur ! :o)
Depuis mardi passe, aussi, il y a un Irlandais super sympa a l'ecole: il s'appelle John, mais veut qu'on l'appelle Juan et ne parle pratiquement qu'en espagnol. C'est bien, car nous avons a peu pres le meme niveau d'espagnol. La seule chose, c'est qu'il n'est pas tres bavard naturellement, alors c'est un peu difficile d'avoir de longues conversations avec lui. Mais il est tres gentil, et je suis contente qu'il me parle de temps en temps.

Jeudi passe, tout le monde s'est fichu de moi a l'ecole, car malgre un pull en laine et ma grosse veste, j'etais morte de froid. Ca devait etre la maladie, ou alors les medicaments. J'ai bu plein de the pour me rechauffer (moi qui n'aime pas ca), et en rentrant, je suis allee me coucher : j'ai dormi presque tout l'apres-midi ! J'ai bien fait, car apres je me sentais beaucoup mieux. J'ai quand meme mis des collants sous mes pantalons, et enfile mon pull thermolactyl pour les temperatures polaires (sic). Ainsi paree, j'allais super bien !
Pour ceux qui auraient fronce les sourcils a la lecture de ce qui precede, je le reprecise: avril est sense etre le mois le plus chaud de l'annee ici, genre juillet-aout chez nous. Mais comme chez nous, le climat est "loco", il change tout le temps, et jeudi passe il faisait froid pour la saison. Mais pas de la a mettre une polaire, meme pour quelqu'un de frileux comme moi ! Donc j'etais vraiment pas bien.
Mais j'etais tres motivee a aller mieux, car le soir, il y avait une fiesta a l'oficina de l'ecole.
Quand je suis arrivee en retard a 21h, il n'y avait personne. J'ai cru qu'ils etaient tous alles faire la fete ailleurs, sans moi. Mais j'ai quand meme attendu sur le trotoir, par acquis de conscience. Et j'ai ete bien inspiree, car les profs ne sont venus que vers 21h30. Evidemment, le concept de ponctualite est inconnu dans le coin ! Pour finir, parmi les etudiants, il n'y a que Juan qui nous a rejoint. Mais c'etait une fete tres sympa, avec des amis des profs, et beaucoup de salsa (j'ai ete oblige de danser 2 fois contre mon gres, mais j'ai beaucoup rigole a m'emmeler les pieds - au moins, c'etait pas pire ue Juan avec ma prof !). Ils ont fait aussi 2 fois des grillades sur le trottoir durant la nuit, ce qui m'a fait grand plaisir, car nous les etudiants n'en mangeont jamais a la maison (ma famille n'en fait que le dimanche quand nous devons aller manger dehors). La fiesta a dure toute la nuit, mais Juan et moi sommes partis vers 4h du matin, pour aller ecouter les proclamations des cavaliers Romains.

A ce stade, il faut vraiment que je vous parle de la Semana Santa plus en detail. Ca correspond a Paques chez nous; mais ici, pas de lapin en chocolat ou d'oeufs en sucre (¡Que lastima para mi!).
Ils sont tres religieux, dans ce pays, et commemorent donc le martyr et la mort du Christ. Pour cela, ils organisent des processions dans les rues d'Antigua, durant lesquelles ils portent une sorte de char ("anda") imposant avec l'effigie du Christ. Il y a un autre char avec la Vierge, et parfois des Saints les accompagnent. Chaque eglise organise sa petite procession; ainsi, il y a plusieurs chars avec des Christ differents. Il y a plusieurs jours de processions: le dimanche ou j'ai pris des photos que vous avez pu voir; puis le dimanche suivant (le dimanche des Rameaux, si je ne me trompe pas); le lundi et le mardi, c'etait seulement des processions d'enfants; mercredi c'etait relache; jeudi y avait aussi 2 processions le meme jour, mais j'en ai vu qu'une: il s'agit toujours du Christ qui porte sa croix depuis plus d'une semaine, mais dans des positions et des vetements differents (et magnifiques, il faut le dire); le vendredi saintest un jour tres charge : a partir de 3h30-4h du matin, des cavaliers deguises en Romains parcourent la ville pour jouer des tambours, sonner les trompettes, lire en criant l'acte de mise a mort du Christ "ecrit" par Ponce Pilate (et ainsi s'assurer que personne n'avait l'infame intention de dormir au beau milieu de la nuit), et a partir de 6h, il y a des processions toute la journee, parce que c'est le jour de la crucifixion du Christ - et d'ailleurs, j'ai vu toute les etapes de sa mort sur des petits chars, suivis d'un grand char ou son cadavre est expose en vitrine; le samedi, y a que la Vierge qui est en ballade, puisque son fils est mort; et le dimanche (de gloire ?), y a une seule petite procession pour la resurrection du Christ, que meme ma famille pourtant tres devote n'a pas daigne aller voir. Ma prof m'a explique que les Latins aimaient souffrir, et que c'est pour ca que c'est la mort du Christ qui est magnifiee, et qu'on se fiche un peu de sa resurrection: c'est pas une religion de la joie chez eux.
A ce stade de mon recit, je me demande si j'ai des amis catholiques tres croyants et pratiquants parmi vous. J'espere que non... Mes profs et leurs amis sont franchement pas chretiens, et certains l'affichent : en pleine fete catholique super importante, un des gars portait un T-Shirt ou l'on pouvait lire: I'm NOT a christian ! Il n'avait pas peur, lui... Mais peut-etre que ca passe mieux de la part d'un guatemalteque d'Antigua, je sais pas.
L'autre chose tres importante (selon moi) lors de ces festivites, ce sont les fameux tapis, que j'ai passablement mitrailles. Ils sont faits soit de d'epines de pins sur lesquels on arrange des fleurs coupees; soit de fruits, legumes et cereales; soit, le plus souvent, de sciure de bois teinte de toutes les couleurs, plus faciles pour realiser des figures en details. Les plus beaux tapis etaient ceux du vendredi saint, et j'ai pris la peine de me lever a 6h (apres 2h de dodo seulement) pour aller en photographier quelques uns - mais certains chars en avaient deja pietines la majorite, helas. Il faut savoir que les gens d'ici sont franchement motives pour ca : chaque jour ou presque, ils passent plusieurs heures a faire un beau tapis au milieu de la rue, pour qu'ils se fasse pietiner allegrement par les processions; puis ils recommenent le lendemain ! Et pour le vendredi saint, ils avaient commence deja la veille a partir de 21h et continue pendant toute la nuit pour que leurs tapis soient prets a etre pietines des 6h du matin ! Franchement, une telle ardeur, ca m'impressionne.
Pendant ces fetes, il y a 140 000 personnes de plus qui sont venues a Antigua pour voir les tapis et les processions: c'etait impressionnant de voir la foule qu'il y avait en ville ! De telles processions, existent aussi a Seville, en Espagne, et dans d'autres villes d'Ameriques Latine; mais il semble que les plus fameuses soient celles d'Antigua. Donc j'ai eu beaucoup de chance d'etre la au bon endroit et au bon moment !

Hier matin, il y avait la messe a la cathedrale: j'ai entendu de la musique en passant, alors je suis entree. (C'est pas une chanson, ca?) J'ai ecoute un piti moment ce qui se disait, et surtout les choeurs d'hommes, vraiment tres beaux. Mais c'est par autant que j'irai a la messe chaque dimanche ! Hier matin j'etais de sortie, parce que j'ai achete un billet pour faire l'ascension d'un des volcans du coin, qui est en activite. J'y suis allee avec Chinami, la japonaise qui vit chez nous. C'etait vraiment chouette, mais j'etais vraiment epuisee a la montee, pourtant pas si compliquee. C'etait peut-etre les medics et la maladie qui m'avaient affaiblie, car j'ai beau ne pas etre sportive, a ce point-la, ca m'a fait peur ! Heureusement, le gentil guide m'a porte mon sac a dos jusqu'en haut. J'ai vraiment de la chance, car c'est la deuxieme fois que ca m'arrive (la premiere, c'etait le canyon de Colca au Perou) ! Nous ne sommes pas alles jusqu'au sommet du volcan parce qu'il y avait deja de la lave un peu avant. La coulee datait de 4 jours deja, mais il y avait encore des petites rivieres de lave dans la grosse qui avait deja un peu durci. C'etait vraiment impressionnant ! Et le bruit de la roche qui craque etait digne d'un film d'horreur ! Par contre, c'etait bizarre, car il y avait enormement de vent froid ou nous etions, tandis que la lave degageait (evidemment) beaucoup de chaleur. Ca faisait un melange etrange de chaud-froid. En tout cas, j'ai bien aime !!

Aujourd'hui, j'avais rendez-vous a la fondation pour savoir si j'obtiendrai ou non le "poste" pour le travail benevole. Le monsieur m'a dit qu'il etait desole, mais qu'il ne pouvait pas encore me donner de reponse definitive. Selon lui, cependant, tout ira bien et la communaute sera enchantee de m'accueillir; mais ils veulent encore s'assurer qu'il n'y aura pas de problemes pour me loger et me nourrir. Je me demande s'ils comptent m'offrir le gite et le couvert, finalement... Mais je n'ose pas poser la question. On verra bien. Et de toute facon, ce ne pourra etre qu'une bonne surprise, puisque normalement je m'attends a tout payer. Donc j'ai une nouvelle echeance jeudi pour savoir si ca marche ou non. Mais si jamais, j'attendrai meme le debut de la semaine prochaine pour savoir ce qu'il en est. Au pire, je prendrai des vacances d'abord, et j'irai trouver du travail ensuite au Perou, ou ils sont bien moins exigeants qu'au Guatemala.

Ca vous fait deja pas mal a lire,et moi j'ai mes devoirs qui m'attendent (et aussi un peu de lessive, ce sera pas du luxe).
La prochaine fois, si j'ai rien de plus passionnant a vous raconter, je pourrai vous parler de nos nouveaux voisins bruyants comme pas possible; de Marta qui a tendance a franchement m'enerver parfois; et dans un registre plus leger (quoique pas vraiment), des patisseries et des douceurs d'Antigua.

¡ Hasta luego ! (A bientot !)

Perrine
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ANTI BRA CORPORATION Index du Forum -> Carnets de route - Messages d'ailleurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com